A L'OMBRE DES BRINDILLES

by ROUDA

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €3 EUR  or more

     

  • Full Digital Discography

    Get all 4 ROUDA releases available on Bandcamp and save 15%.

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality downloads of THE FRENCH GUY, MUSIQUE DES LETTRES, CHAUVE QUI PEUT (Radio Edit), and A L'OMBRE DES BRINDILLES. , and , .

      €20.40 EUR or more (15% OFF)

     

1.
2.
03:43
3.
4.
5.

about

EP 5 Titres disponible uniquement en digital.

credits

released December 8, 2012

EP réalisé par Yovo M'Bouéké et Nicolas Sélambin

Enregistré et mixé par Nicolas Sélambin au 129H Studio

Batterie : Cyril Atef
Claviers : Nicolas Séguy
Guitare : Izo Diop
Basse : Yovo M'Bouéké
Choeurs : RiM et Camille Richard

tags

license

all rights reserved

about

ROUDA Paris, France

Rouda est un rappeur et slameur français.

Il sort son 1er album en 2007, chez Harmonia Mundi. "Musique des lettres" est salué par la critique et se vend à près de 10000 exemplaires.

En 2013, il sort un EP digital 5 Titres : "A l’Ombre des Brindilles".

En 2016, Rouda sort un nouvel album chez Modulor : "The French Guy", réalisé par Son Of A Pitch (Chinese Man).
... more

contact / help

Contact ROUDA

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Track Name: A l'ombre des brindilles
A l’ombre des brindilles

Lorsque la terre s’écroule que le ciel se déchire
Que le désert s’étouffe que l’océan se brise
Lorsque la nuit s’effondre qu’elle menace de blanchir
Que l’aube devient sombre chargée de poussière grise
Lorsque l’époque suffoque qu’elle se met à fléchir
Que le globe s’essouffle qu’il chancelle qu’il vacille
Je vais où la lumière caresse plus qu’elle ne brille
Je m’éclipse je m’efface à l’ombre des brindilles

Lorsque les glaces fondent que l’incendie s’attise
Que l’espace des secondes se dilate et s’étire
Lorsque la peur inonde l’atmosphère qu’on respire
Que le désir succombe que l’espoir agonise
Lorsque la planète ronde n’a plus rien à offrir
Que le silence plombe l’immensité du vide
Je vais où la parole console plus qu’elle ne grise
Je m’enfuis je me cache à l’ombre des brindilles

Lorsque les vents s’emmêlent jusqu’à nous rendre fous
Que les appels à l’aide se perdent dans la foule
Lorsque les tonnerres grondent comme pour nous rendre sourds
Que les éclairs de foudre ne laissent que tas de cendres
Lorsque les colères froides s’entendent pour s’étendre
Que les soupirs répondent au grand besoin d’amour
Je vais où la chaleur apaise plus qu’elle ne brûle
Je m’échappe je m’évade à l’ombre des brindilles

Lorsque les gouffres s’ouvrent sur un monde qui chavire
Que les peuples s’affrontent qu’ils partent à la dérive
Lorsque l’attente est longue et que la pluie s’épuise
Que l’avenir est un songe que le doute s’éternise
Lorsque la terre s’écroule que le ciel se déchire
Que le désert s’étouffe que l’océan se brise
Je vais où la lumière caresse plus qu’elle ne brille
Je reste et vous invite à l’ombre des brindilles
Track Name: La routine
La routine

Je raconte encore ma petite histoire j’enlace très fort mon petit espoir
Ma bouteille vide et puis les soirs autour d’une petite estrade
Y’a pas de but c’est juste un petit extra un petit extrait
Tout au plus ou juste un petit exploit
C’est ma routine et ce petit texte n’est rien qu’un prétexte à
Compter des faits et pour le faire en fait je n’avais que ça
Mon quotidien n’a rien de grand non vraiment rien d’extra
Mais c’est le mien et je suis le premier que ça vexa
Si il n’y avait que ça mais ma routine vit à l’écart
Loin des stats sa palissade est loin des stars au piédestal
Elle connaît que ça elle agit seule et sans escouades
Intarissable en coups du sort sa route est vague et sans escales
Donc je l’exclame soit je l’accepte soit je l’extrade
Y’a pas de vaccin pas de remèdes j’aime toujours pas l’exta
Le monde est vaste mais sans extase j’ai pas les codes j’ai pas les cartes
Je m’en écarte je prends mon sac la porte claque et ça fait slam

Avant elle ne valait rien le temps que je galère bien le vent lui ne balaie rien
Et quand elle s’en va et vient je sens qu’en fait elle m’allait bien
C’est ma routine ou la comptine du quotidien

Je raconte encore mes petits excès je laisse aller mon petit accent
Ma bouteille pleine et puis de l’encre aux couleurs de l’instant
Y’a pas de but c’est juste un petit essai un petit passe-temps
Tout au plus ou juste un petit abcès
C’est ma routine et son périple ne fera qu’un petit succès
Je l’ai déjà fait en fait c’est un enfer de le faire exprès
Mon quotidien n’a rien de grand mais il excelle
Dans ses absences innocentes qui m’obsèdent et qui m’excèdent
Car à l’extrême oui ma routine est clandestine
Loin du monde elle vagabonde loin des mondains sans modestie
C’est son destin elle agit seule et sans excuses
Impérissable un peu absurde elle tourne le dos quand on la scrute
Donc je l’exprime soit je l’exhibe soit je l’exile
Y’a pas de pilule pas d’issue j’aime toujours pas l’exta
Le monde est vaste mais sans extase j’ai pas les codes j’ai pas les cartes
Je m’en écarte je prends mon sac la porte claque et ça fait slam
Track Name: Terre des hommes
Terre des hommes

Bienvenue en terre des hommes là où l’humain désole et déraisonne
Là où les anges se sont pendus avec leurs auréoles
Là où les hommes survivent dans des folies sans camisole
Là où l’horreur des génocides remplit des muséums
Comme un seul homme les peuples s’unissent combattent l’adversité
Mais dans les urnes les hommes de paille seront plébiscités
Les hommes de sciences se penchent sur le concept de la diversité
Les hommes pressés l’appliquent mais pas dans notre société
Les hommes d’état télévisés se payent leur publicité
Mais leurs discours se cachent sous un rideau d’opacité
En sous-marin leurs hommes de main nourrissent l’hostilité
Quand ils envoient ceux qui contestent dans le couloir des grands blessés
Les hommes de l’ombre peu scrupuleux s’agitent dans les coursives
Les hommes de fer décrètent des lois liberticides
Les hommes d’affaires s’engraissent et s’alimentent d’un pauvricide
Place des grands hommes gardez une place pour l’inconnu qu’on assassine

On ne bat pas un homme à terre
On ne laisse pas l’homme à la mer
Place des grands hommes gardez une place pour l’inconnu qu’on assassine
On ne met pas un homme aux fers
On ne rend pas un homme amer
On lui parle d’homme à homme comme le vieil homme parle à la mer

L’exploitation de l’homme est surement l’acte d’hommes de peu de foi
Qui est un loup pour l’homme la réponse va de soi
L’homme à tout faire est un vassal moderne qui sert de nouveaux rois
L’homme de couleur sur la planète ne bénéficie toujours pas des mêmes droits
Les hommes machines dans les usines sont devenus remplaçables
Les hommes robots sont plus dociles donc incassables
L’homme de la rue s’inquiète et guette un homme providentiel
L’homme politique qui tombe à pic assure qu’il est présidentiable
Et l’homme sandwich affiche partout qu’il est un homme d’honneur
Qu’il œuvre pour notre bonheur qu’il défend l’homme et ses valeurs
Les hommes d’Eglise restent à distance confessent les prédateurs
Les hommes de lettres chantent les louanges des présidents des dictateurs
Les hommes de l’ombre peu scrupuleux s’agitent dans les coursives
Les hommes de fer décrètent des lois liberticides
Les hommes d’affaires s’engraissent et s’alimentent d’un pauvricide
Place des grands hommes gardez une place pour l’inconnu qu’on assassine
Track Name: Au coeur de la cible
Au coeur de la cible

La vérité ne s’écrit plus dans les livres à toute vitesse perte de message
Les hommes grandissent en se croyant libres quelques pixels vingt-quatre images
On meurt assis le cerveau vide mais nos rétines restent disponibles
Devant le spectacle immobile de détresses indicibles

Je parle du mensonge déversé chaque soir sur nos cristaux liquides
Dans la bouche des vainqueurs c’est comme un film et sur le script
Tous les héros sont invincibles mais chaque missile a ses victimes
Et chaque histoire rendue docile ses armes de destruction massive

L’information reste accessible c’est du sérieux c’est du solide
Du sur mesure par satellite mais tout se délite dans des litres de salive
Les imposteurs sont démasqués les caches misère sont trop visibles
Toute la planète est dévastée mais les menteurs restent impassibles

On rêve on croit avoir le choix de croire on reste un peu candide
On parle d’un autre monde histoire de croire qu’en fait tout est possible
Si le spectacle choisit sa cible fournit son lot de génocides
J’préfère fermer les yeux les épaules droites le sourire digne

Non non cette fois je ne serai pas votre cible messieurs je ne cautionne pas vos crimes
Je ne serai pas votre scribe non plus baissez vos armes
J’aspire être un homme libre je vole au dessus de votre industrie sordide
Et si j’en parle ou si j’en vis c’est juste par pensée fugitive

Je ne crois ni a vos guides ni à vos bibles ni à vos sigles
Je fais l’aveugle inamovible bienvenue dans le camp des irascibles
Irréductible j'ai fait le sourd à vos accords de mandoline
Imprévisible j’ai mis des roses au bout de toutes vos carabines

Puisqu’on est là toujours debout puisqu’on en veut encore puisqu’il faut vivre
Je reste loin de tous vos garde-à-vous je fais confiance aux signes
Pas de paroles clandestines et pas de palabres furtives
Pas de paroles futiles et plus de promesse en sourdine

Non non cette fois je ne serai pas votre cible
Messieurs je ne cautionne pas vos crimes
Je ne serai pas votre scribe non plus j’aspire être un homme libre
Non non cette fois je ne serai pas votre cible
Imprévisible j’ai mis des roses au bout de toutes vos carabines
Track Name: Whisky sec sans glaçons
Whisky sec sans glaçons

Ma vie sans toi c’est whisky sec sans glaçon
Une prison sans barreau un médium sans tarots
Un noël sans cadeau un océan sans eau
La faucille sans marteau un hiver sans manteau
Un gitan sans couteau et demain sans tantôt
Un navire sans matelots un dimanche sans bédot
Croix d’chavaux sans métro et Rouda sans mytho
Une école sans cartables un crime sans coupable
Un DA sans portable wall street sans comptables
Un chantier sans maçon un album sans chansons
Un divorce sans pension whisky sec sans glaçon
Une soirée sans boisson un crédit sans caution
Un otage sans rançon une scène slam sans passion
Un soldat sans mission un bocal sans poissons
La magie sans potion ma folie sans pulsions
Un héros sans médaille un dessin sans détails
Un berger sans bétail et Paris sans canailles
Un combat sans bataille un coca sans sa paille
Une décharge sans ferraille un filet sans ses mailles
Un taulard sans écrou une revue sans frou-frou
Une mémoire sans un trou un rappeur sans son crew
L’underground sans bas-fonds un roi de France sans bouffon
Un braquage sans biftons et le bled sans tonton
Une carotte sans bâton une manif sans baston
Un ado sans boutons et Fleury sans matons
Un asile sans tarés un week-end sans tirer
Du monoï sans tiaré et Kounda sans Touré
Une secte sans gourou l’héroïne sans garrot
Une colère sans courroux et Rolland sans Garros
Une dictée sans virgule le lendemain sans pilule
Une crise sans cellule et ma bite sans Dudule
L’odyssée sans l’espace la survie sans espèces
La retraite sans hospice et ta vie sur Myspace
Un feu de camp sans guitare un piéton sans trottoir
Un conteur sans histoires et Cayenne sans mitard
Une conquête sans victoires un chagrin sans mouchoir
Une conduite sans écart un avenir sans y croire
Un diplôme sans études une vie de rêve sans une thune
Le désert sans ses dunes le soleil sans la lune
La misère sans famine le crayon sans sa mine
Un goulag sans Staline et Rémi sans famille
Un crachat sans salive un chevet sans son livre
Un dealer sans combines et Pigalle sans cabines